Field service management
Transport et logistique

Planning de maintenance : définition et mise en place

Pour être efficace en entreprise et optimiser son temps, il faut savoir être organisé. Il existe justement des plannings de maintenance prévus à cet effet ! Avant de comprendre pourquoi et comment déployer cet outil dans votre entreprise, découvrons en quoi consiste ce type de planning et sa différence avec un plan de maintenance.

Qu’est-ce qu’un planning de maintenance ?

Pour parler de planning de maintenance, encore faut-il rappeler ce qu’on entend par maintenance. Il s’agit du contrôle, de l’entretien et de la réparation des différents équipements et installations d’une entreprise ou d’un particulier (climatisation, chauffage, domotique, réseaux électrique et d’ assainissement…) .

Certains domaines d’activité sont soumis à des règles particulièrement strictes en termes de maintenance pour garantir hygiène et sécurité. C’est le cas par exemple de l’agroalimentaire, l’aéronautique, la pétrochimie,, l’industrie pharmaceutique, mais aussi la logistique ou le BTP. Pour les particuliers, des contrats de maintenance sont souvent souscrits à l’achat d’un nouvel équipement, avec pour le vendeur, des engagements précis en termes de conditions et de délais d’intervention.

Planning de maintenance : définition

 

On appelle le planning de maintenance le document qui permet d’organiser l’affectation de techniciens aux tâches de maintenance des différents équipements. Cette affectation peut se faire sur une base quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle selon les équipements concernés.

Certains d’entre eux nécessitent une maintenance tous les jours tandis que pour d’autres, une maintenance mensuelle voire annuelle est suffisante.

Un planning de maintenance prend généralement la forme d’un calendrier ou d’un tableau, d’où son appellation de planning. Cette appellation est souvent confondue, à tort, avec le plan de maintenance. Pourtant, ces deux documents n’ont pas du tout le même objectif, et sont en réalité complémentaires !

Différence entre planning de maintenance et plan de maintenance

Le plan de maintenance n’a pas la fonction d’agenda qu’a le planning. Il s’agit plutôt d’un programme où sont indiquées les ressources, procédures et préconisations concernant les tâches de maintenance. Ce plan précisera par exemple l’équipement concerné par la maintenance, à quelle période il devra être entretenu, le matériel requis pour l’intervention, le budget à prévoir…
En d’autres termes, le plan de maintenance indique la marche à suivre tandis que le planning représente l’emploi du temps pour visualiser les interventions récurrentes ou urgentes.

Pourquoi mettre en place un planning de maintenance ?

La maintenance étant un enjeu crucial du bon fonctionnement de l’entreprise, son planning est un précieux outil aux avantages multiples.

Grâce à un bon planning de maintenance, l’équipe en charge de celle-ci (ou de la gestion des prestataires) peut s’organiser correctement, mieux anticiper les imprévus, respecter le temps de travail de chacun et être plus réactive en cas d’urgence technique.

Les avantages d’un planning de maintenance rigoureusement établi sont donc les suivants :

  • Une priorisation de l’ensemble des activités de maintenance pour pouvoir intervenir où il faut et quand il faut.
  • La mise à disposition d’une marge de manœuvre, sécurité supplémentaire pour le technicien et les équipements faisant l’objet de la maintenance
  • Une prolongation de la durée de vie des équipements grâce à des contrôles et ajustements réguliers
  • Une meilleure répartition de la charge de travail de chaque technicien. Le planning de maintenance permet de voir en un coup d’œil à qui est assignée chaque tâche. Vous pouvez donc voir s’il y a des écarts particulièrement importants en termes de charge de travail d’un technicien à un autre.
  • Une meilleure gestion des tâches en cas d’imprévu côté personnel. Si l’un de vos techniciens ou de vos prestataires est indisponible, vous pouvez identifier facilement l’intervenant qui pourra remplacer cette personne pour la ou les interventions prévues.
  • Une optimisation des tournées de maintenance, sur le plan géographique. En sachant que tel technicien interviendra à tel endroit tel jour, vous groupez plusieurs interventions et évitez aux intervenants des allers-retours inutiles. Cette optimisation permet de gagner du temps, de l’énergie et de réduire les coûts liés aux interventions.
  • Une amélioration de la satisfaction client en évitant à vos équipements de tomber en panne et donc de ralentir la production ou entraîner des malfaçons.
  • De meilleures conditions de travail pour vos collaborateurs grâce à des équipements contrôlés, fonctionnels et sécurisés.
  • De meilleures conditions de travail aussi pour vos techniciens et vos sous-traitants, grâce à une meilleure organisation de leur emploi du temps et une bonne répartition des tâches. Votre personnel en charge de la maintenance bénéficiera d’une visibilité en temps réel. Or, la communication est l’une des clés de l’efficacité et du bien-être professionnel !

Comment mettre en place un planning de maintenance ?

Les étapes

Mettre à disposition un planning de maintenance efficace nécessite de suivre plusieurs grandes étapes. Premièrement, assurez-vous de planifier toutes les opérations récurrentes, celles qui se font à échéance régulière. Pour ce faire, munissez-vous des plans de maintenance indiquant justement les délais à respecter pour chaque équipement, choisissez les interventions et identifiez le ou les techniciens à affecter.

Deuxièmement, faites en sorte de garder une marge de sécurité. Cela se traduira concrètement par des créneaux disponibles « au cas où ». Un équipement peut connaître une panne ou un dysfonctionnement, et pouvoir disposer d’un créneau pour une intervention urgente s’avère donc plus que sécurisant pour pouvoir être réactif.

 

Ensuite, planifiez ces fameuses interventions urgentes. Il vous faudra pour cela bien identifier le problème pour indiquer son niveau de priorité, commander d’éventuelles pièces de rechange, inspecter le lieu de l’intervention pour en informer le technicien qui procédera à celle-ci.

Enfin, n’oubliez pas, a posteriori, d’analyser ce qui aura été fait. Des indicateurs de performance comme les dépenses occasionnées ou le temps d’immobilisation de l’équipement concerné vous permettront d’avoir un suivi global et de mieux optimiser votre planning de maintenance au fil du temps. Cela vous permettra de connaître par exemple le nombre réel d’heures à prévoir pour la réparation de tel ou tel équipement.

Les outils

Il est tentant d’opter pour une solution logicielle à laquelle toute entreprise a déjà accès : Excel.

Cependant, celle-ci va vite trouver ses limites, car ce programme n’a pas vocation à servir de planning de maintenance. S’il est extrêmement pratique pour de nombreuses tâches administratives, il est rapidement limité pour ce qui a trait à la planification des opérations de maintenance.
Vous vous exposez alors à des dépenses inutiles liées à la mauvaise gestion des tournées, une hausse du risque de pannes, voire d’accidents ainsi que la dégradation de la qualité de vos services.
Cela fait déjà pas mal de raisons pour vous tourner vers un outil adapté pour établir votre planning de maintenance, non ?

Nomadia vous propose plusieurs solutions à destination des techniciens et des directeurs des opérations pour vous permettre de bien planifier et gérer vos interventions sur le terrain.

Nos outils vous permettent par exemple d’établir un planning de maintenance 100% paramétrable selon vos besoins. Vos techniciens pourront intervenir plus rapidement et vous pourrez piloter l’activité en temps réel à tout moment.

Vos équipes gagneront en productivité tout en améliorant leurs conditions de travail et vos clients seront d’autant plus satisfaits grâce à un meilleur respect des délais convenus.

Envie d’en savoir plus, de tester une démo de nos outils ?

Je découvre les solutions de mobilité Nomadia