Territory Manager Summer 2022 est disponible

La nouvelle version de Territory Manager Summer 2022 se dote d’une nouvelle méthode de sectorisation et de plusieurs enrichissements fonctionnels pour améliorer la visualisation des données, la prise de décision et le partage des études.

Paris, le 30 juin 2022. Nomadia, le premier éditeur français de solutions SaaS de mobilité intelligente à destination des professionnels itinérants, dévoile la toute nouvelle version Summer 2022 de Territory Manager, sa solution web de référence pour accompagner les entreprises dans la répartition géographique équitable de leurs activités, équipes et ressources.

Grâce à cet outil intuitif 100% cloud, responsables commerciaux, planificateurs et décideurs définissent des stratégies omnicanales orientées vers la performance : objectifs commerciaux équilibrés, couverture de marché optimale et productivité améliorée des équipes terrain.

Dans cette version Summer 2022 de Territory Manager, Nomadia a développé une nouvelle méthode de sectorisation et plusieurs enrichissements fonctionnels. Voici les principales nouveautés :

Sectorisation par regroupement de zones autour de sites

Particulièrement utile lorsque la sectorisation est définie en tenant compte des unités administratives (régions, départements, IRIS…) ou des zones postales propres à chaque pays du monde, l’équilibrage sur polygones aide l’utilisateur à créer automatiquement un découpage optimal. Si la prise en compte de sites n’était disponible jusqu’à présent que pour la sectorisation sur points, elle est à présent également applicable aux secteurs définis par regroupements de zones.

Import et export KML

Afin de faciliter le travail d’analyse de l’utilisateur et d’optimiser la prise de décision, Territory Manager permet désormais d’exporter les résultats d’une sectorisation au format KMZ/KML. Ce format compressé permet à l’utilisateur d’isoler les principales informations d’une sectorisation (les sites, les limites des secteurs et les points qu’ils contiennent) et de les enregistrer dans le but de les réimporter en un clic dans une nouvelle étude. Ces données, et toutes données géographiques importées au format KMZ/KML quelle que soit leur source d’origine, sont alors être affichées sur la carte sous forme de calque et permettent ainsi à l’utilisateur d’accéder à des informations complémentaires à l’étude en cours sans alourdir les performances d’affichage.

Analyse thématique

La mise en forme conditionnelle s’invite dans Territory Manager et permet à l’utilisateur de définir en quelques clics des analyses thématiques dans la carte. Il personnalise facilement l’apparence d’un point (symbole/image et couleur) en fonction de la valeur d’un indicateur de type texte. Par exemple, il peut choisir d’afficher en vert les prospects et en orange les clients. Ces thématiques sont particulièrement utiles pour assister l’utilisateur lors de modifications manuelles depuis la carte ou afin d’apprécier instantanément la répartition d’une ou plusieurs données.

Rapport en PDF

Pour faciliter le partage d’information et diffuser simplement les études réalisées, Territory Manager permet à présent d’éditer automatiquement un rapport au format PDF. Ce rapport regroupe les

éléments principaux de l’étude : la carte, les données relatives à chaque secteur sous forme d’un tableau et les éventuels graphiques générés depuis l’application.

Sauvegarde automatique

Territory Manager enregistre désormais automatiquement le travail en cours. Ces sauvegardes à intervalles réguliers permettent à l’utilisateur de ne pas perdre son travail en cas d’oubli ou de problème de connexion.

Territory Manager permet de construire des secteurs équilibrés, réalistes et rentables en seulement 3 étapes :

  • Représentation de l’organisation : visualiser la répartition géographique existante de l’activité, des équipes et des ressources (clients, agences régionales, points de vente, dépôts, zones d’affectation…)
  • Compréhension de l’organisation : identifier les déséquilibres et dysfonctionnements qui menacent l’atteinte des objectifs : secteurs trop étendus géographiquement, potentiel non équitable, clients non couverts…
  • Optimisation de l’organisation : équilibrer automatiquement les secteurs (charge de travail, quantités à livrer, kilomètres à parcourir, volume de CA potentiel…), adapter les objectifs et anticiper les changements pour définir la répartition optimale de l’activité et des ressources.

Les entreprises peuvent ainsi faire face aux aléas quotidiens en toute simplicité : arrivée ou départ d’un nouveau commercial, pic d’activité qui perturbe la répartition des charges entre techniciens, livreurs qui se croisent sur la route et parcourent de trop grandes distances…

« Découper son territoire ou optimiser une sectorisation existante permet d’exploiter au mieux le potentiel d’un marché et de maximiser la rentabilité des interventions et des opérations commerciales et logistiques », conclut Fabien Breget, PDG de Nomadia.

>> Je découvre le replay

Pour en savoir plus sur Territory Manager : https://www.nomadia-group.com/territory-manager/

Partager

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email